EUROPEAN ROAD TRIP

Malgré ma préférence pour les décors tropicaux, les plages et la jungle, cette fois-ci c’est en montagne que nous avons choisis de passer quelques jours.

C’était une nouvelle expérience, complètement à l’opposé de ce que j’ai l’habitude de faire mais j’en rêvais depuis quelques mois !

C’est donc en sac à dos, en mode roadtrip, que nous avons décidé de parcourir quelques beaux décors montagneux en passant par l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie. Une belle escapade complètement dépaysante et pourtant pas très loin de chez moi.

On oublie les beaux hotels, le confort et les bons petits resto! C’est principalement en camping ou en pleine nature (bivouac) qu’on a décidé de vivre cette expérience! Une façon de voyager qui nous a permis de faire une énorme économie ! Coût du voyage : 500€ tout compris.

Quand partir ?

Les plus beaux décors sont principalement durant l’automne et l’hiver. Des décors très colorés en automne et beaucoup de neige en hiver… magnifique! On aurait rêvé de faire ce trip à cette période là mais après avoir entendu des échos et lu pas mal de blogs, nous avons préféré partir en été, durant le mois de Juillet.

En automne et en hiver, en mode camping, le froid est très difficile à supporter. Même en été, les nuits sont très fraîches et humides et je n’ai pas toujours eu très chaud…

Un autre point qui nous a fait choisir cette période là c’est la neige! Même si les paysages couverts de neige sont splendides, elle peut aussi beaucoup nous freiner dans nos activités. Certaines zones sont quasiment inaccessibles, voir dangereuses !

Au printemps, niveau météo c’est toujours très froid voir même encore couvert de neige dans les hauteurs… Donc si comme nous vous préférez éviter le froid, je vous conseille sans hésiter l’été ! Nous n’avons pas été envahis par les touristes et les décors étaient tout de même incroyables.

Si vous décidez de vivre ce voyage en hotel ou appartement, vous pouvez évidemment penser différemment et songer y aller en automne ou fin de l’hiver.

Combien de temps ?

Nous avions prévu 15 jours pour faire le tour des endroits qui nous intéressaient. Nous avons finalement été un peu plus rapides et 11 jours ont suffis.

Même si l’expérience était incroyable et que je repartirais sans hésiter, j’étais pas mécontente de rentrer et de retrouver un peu de confort et mon chien 😉

Je vous conseille idéalement de faire pareil. Prévoir large vous permettra de ne pas avoir un goût de trop peu si vous souhaitez ajouter des étapes à votre itinéraire et si finalement vous rentrez plus tôt, ca permet de se reposer un peu avant la reprise du boulot… Ce ne sont pas des vacances reposantes, elles sont même très épuisantes! Beaucoup de randonnées et des nuits souvent très courtes et inconfortables.

Pour reparler de mon chien, j’aurais rêvé le prendre avec moi ! J’ai même beaucoup hésité mais nous étions déjà 4 dans la voiture et je ne savais pas trop à quoi m’attendre comme niveau de difficulté durant les randonnées. Mais il est tout à fait possible de faire ce voyage avec votre chien, à condition qu’il soit un peu sportif et que vous aimiez dormir ensemble dans la même tente, car pas question de le faire dormir dehors!

Comment planifier votre roadtrip?

Avant de partir, comme à mon habitude, j’ai lu un bon nombre de blogs et j’ai puisé beaucoup d’informations et d’endroits magnifiques à voir sur les comptes Instagram de grands voyageurs et je les ai indiqués dans mon application Mapstr pour avoir une idée de la distance entre chaque point.
Nous étions quatre et nous avons combiné tout ce que nous voulions voir en utilisant Google Map qui permet de créer un itinéraire assez simplement. Il est important de bien s’informer sur les endroits qui vous intéressent car ceux-ci peuvent parfois être très éloignés, ça peut vous faire gagner pas mal de temps!

En ce qui concerne les hébergements et campings, nous n’avons rien réservé à l’avance. Nous réservions au jour le jour en fonction de notre avancement. Nous avons privilégié les campings et les nuits en pleine nature mais nous avons tout de même fait trois hotels/appartements pour avoir un minimum de confort et pour se reposer un peu. Nous réservions tout via Booking ou Airbnb.

Pour manger, nous mangions assez rarement au restaurant. Nous avions le nécessaire pour se faire à manger, même en pleine montagne. De quoi de nouveau faire de belles économies.

JOUR 1 – Château de Neuschwanstein 

Départ de chez nous en milieu de matinée pour nous rendre directement à notre première étape : le Château de Neuschwanstein en Allemagne. On voulait y arriver juste avant le coucher de soleil et c’était vraiment tout pile !

Il y a un parking dans le bas (parking du pont Marienbrucke) et puis il faut compter environ 30 minutes de montée pour accéder au pont qui offre une vue incroyable sur le Château.

C’était vraiment canon! La vue était tellement impressionnante.

Si vous ratez le coucher de soleil, n’hésitez pas à y aller au lever de soleil! Les couleurs sont splendides et c’est beaucoup plus calme.

Nous avons dormi dans un mini appart à quelques kilomètres du Château : Landhaus & Pension Chrisitan pour 160€ pour 4 personnes. C’était propre et confortable, mais clairement pas le grand luxe.

JOUR 2 – Am Plansee & Eibsee

Partir en montagne c’est aussi partir à la découverte des beaux lacs de la région.

Direction l’Autriche pour découvrir un premier lac : Am Plansee. Il n’a pas vraiment retenu mon attention. C’était très sympa d’y passer et flâner un peu mais nous n’y sommes pas restés très longtemps et nous avons vite enchaîné avec le second lac, Eibsee.

Il est fort touristique mais vraiment très très joli! La balade n’est pas très longue, facile et accessible à tous. Il faut marcher un peu et sortir des sentiers battus pour découvrir les endroits moins peuplés et profiter un peu mieux de l’endroit.

Nous avons dormi au camping Zugspotze et c’était ma toute première nuit en tente!

JOUR 3 – Seebensee 

Un de mes plus beaux souvenirs de ce road trip! C’était ma toute première nuit en bivouac et j’en ai pris plein les yeux.

Pour accéder au lac Seebensee, il faut d’abord prendre un téléphérique (17€/personne aller-retour). S’ensuit une très chouette randonnée d’environ 2h au milieu d’une belle forêt de sapins. Comme nous avons décidé de camper en haut au bord du lac, nous étions évidemment assez chargés et la randonnée était légèrement plus intense mais sans grande difficulté.

On est arrivés au lac en fin d’après-midi, il y avait encore quelques randonneurs qui rejoignaient le refuge un peu plus haut mais on s’est très vite retrouvés seuls.
Il est interdit de camper en pleine nature et c’était risqué de s’installer en bordure du lac. Un contrôleur présent sur place, au lieu de nous demander de quitter les lieux, nous a gentillement demandé de nous installer un peu plus haut, et c’était un très bon conseil car la vue était encore plus spectaculaire avec un peu de hauteur !

Les lumières du coucher de soleil étaient magiques. Une chouette petite soirée au milieu de nulle part! Et au menu : pâtes au pesto et courgettes.

La nuit était très fraîche et humide, j’ai très mal dormi. Mais en me réveillant vers 6h, je vous assure que j’étais heureuse d’être là! La vue dépassait toutes mes espérances.

Après quelques photos et un petit dej’ baguette/nutella, nous voila reparti pour 2h de randonnée en direction de notre voiture pour rejoindre notre prochaine étape.

JOUR 4 – Schleigeis Stausee 

De loin le moment le plus mémorable du voyage, je vous explique pourquoi !

Nous nous sommes rendu à Schleigeis Stausee pour faire une randonnée qui nous amenait tout en haut de la montagne, au pont Kebema Panorama Brucke, qui offre une trop belle vue sur le lac Stausee.

Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi dans notre auberge, Dominicus Hutte. C’était environ 35€ par personne pour une chambre double, petit dej’ inclus et salle de bain commune.
On s’est empressés de se laver, d’avaler un truc et puis direction la montée pour arriver en haut avant le coucher de soleil.

Le temps était variable et des orages étaient annoncés. Nous avons quand même pris le risque de faire l’aller/retour. La montée dure environ 1h30 et le niveau est medium.
Après 30 minutes de marche, on s’est retrouvés au beau milieu d’un orage carabiné. Nous étions des proies faciles pour la foudre. Panique à bord, on fonce au refuge qui est quelques centaines de mètres avant le fameux pont. On est arrivés en vie, trempés mais malheureusement nous n’avons pas eu droit au coucher de soleil.

Après un bon chocolat chaud, nous pensions redescendre mais les tenanciers du refuge nous ont déconseillés de repartir alors qu’il faisait noir et que l’orage n’était pas totalement terminé. Le refuge était plein mais ils nous ont laissé dormir dans le restaurant sur des matelas. Malgré une nuit un peu chaotique, j’étais contente d’être restée car nous avons pu aller admirer le lever de soleil depuis le pont, c’était splendide!

Après quelques clichés, on entame la descente vers notre auberge dans la vallée. S’ensuit un excellent petit déjeuné et une sieste bien méritée avant de prendre la route pour notre prochaine étape.

JOUR 5 – Eglise de San Giovanni

Petite halte par la jolie petite Eglise de San Giovanni pour notre 5ème jour de roadtrip. J’ai été un peu déçue par cet endroit. L’Eglise est vraiment ravissante mais malheureusement il est interdit de s’en approcher. On peut juste l’observer de loin, derrière des barrières. C’est vraiment dommage, elle est tellement petite qu’on ne voyait pas grand chose. Elle est victime de son succès.

En fin d’après-midi, nous avons rejoint notre logement, Ansitz Gamp hôtel camping. Nous avons pris l’option en tente mais il est aussi possible de prendre une chambre. C’était un peu bruyant car il est situé pas très loin de l’autoroute mais l’endroit était propre, avec une piscine et surtout pas très cher : 11€ par personne + 15€ par tente.

JOUR 6  – Lago Di Carezza & Les Alpes de Siusi

Première étape de notre journée, le Lago Di Carezza, un très beau lac très facile d’accès. Tellement facile qu’il est bondé de touristes et d’infrastructures qui gâchent tout le charme de cet endroit. Impossible d’approcher le lac de près, c’est juste pour le plaisir des yeux. J’ai vraiment été déçue et je regrette de pas y avoir été à l’aube, avant l’afflux touristique.

On ne s’y attarde pas trop et on reprend vite la route pour notre deuxième étape de la journée : les Alpes de Siusi. Sur ma wishlist depuis quelques temps, j’ai adoré cet endroit! Les paysages de cette zone protégée sont à couper le souffle.

Nous nous étions pas vraiment renseignés à l’avance mais il y a une chose importante à savoir : cette zone est interdite en voiture (sauf pour les habitants). Il y a un parking bien avant et il faut ensuite prendre son courage à deux mains et continuer à pied.

Je vous conseille vivement de réserver votre logement à l’avance. Cette région est très prisée et, malheureusement, dormir sur place en bivouac est fort contrôlé et strictement interdit. Nous n’avions pas de logement et nous voulions pas nous éloigner… Nous avons pris le risque de dormir sur place en tente car nous voulions admirer le coucher de soleil et surtout le lever de soleil. Nous n’avons aucun regret, malgré une amende de 150€.

Le coucher de soleil est vraiment incroyable! Le ciel est splendide et il fait très calme, c’est un endroit très unique.
Au réveil, en ouvrant ma tente, je me suis retrouvée devant un décors de folie! La brouillard du matin rendait le paysage encore plus spectaculaire. J’étais tellement heureuse d’être là. Encore une expérience de folie que je ne suis pas prête d’oublier.

Après le passage de la police, on remballe nos affaires et on prend la route pour rejoindre la prochaine étape.

JOUR 7  – Cinque Torri

Après cette courte nuit dans les Alpes de Siusi, on s’est empressés de trouver notre prochain logement pas trop loin de la randonnée vers Cinque Torri histoire de se laver et se reposer un peu. Nous avons été au camping Sans Dlacia. Cet endroit propose également des chambres et nous avons décidé de faire l’impasse sur notre tente pour une nuit pour reprendre des forces. On a payé 42€ par personne et c’était correcte.

Après s’être reposés un peu, pas de temps à perdre, on prend la direction du point de départ pour la randonnée qui mène tout en haut, au Cinque Torri. Une montée facile d’environ 3h aller/retour. On est arrivés en haut pour le coucher de soleil, encore une fois magnifique !
On a mangé dans le refuge en face de Cinque Torri, l’endroit est très chaleureux et je vous conseille même d’y passer la nuit.
On a décidé de rester un peu plus longtemps pour admirer les étoiles et la milkyway, c’était grandiose. Prévoyez des couches, quand la nuit tombe, l’air est glacial en haut.

Après quelques clichés, c’est le moment de descendre. Même dans le noir, cette balade était un vrai plaisir.

JOUR 8  – Lagazuoi & Lago Di Sorapis 

Il n’était pas du tout dans notre itinéraire mais un randonneur nous l’a fortement conseillé. Lagazuoi est un point de vue tout en haut de la montagne qui offre une vue à 360° sur la vallée. Accessible à pied pour les plus courageux ou en téléphérique (16€ par personne aller/retour).
La vue est vraiment impressionnante et ça vaut la peine d’aller y faire un tour!

Après, on est directement aller rejoindre le point de départ de la randonnée qui mène au Lago Di Sorapis. Un lac d’une eau bleue incroyable, vraiment très haut dans les montagnes et surtout fort touristique.

Pour accéder au lac, il y a deux chemins différents. On ne le savait pas et pas de chance pour nous, on s’est retrouvés sur celui qui était vraiment très difficile. Le chemin facile porte le numéro 215 et le difficile porte le numéro 217.
Avec nos gros sacs à dos, la montée était vraiment très douloureuse et interminable! Elle a durée environ 3h!
Arrivés au lac, il faisait complètement noir et on a eu beaucoup de mal à trouver un endroit où planter notre tente pour une dernière nuit en bivouac.

Un conseil si vous y allez : réservez une nuit au refuge qui se trouve un peu plus haut que le lac (Rifugio Vandelli)! Ca vous donnera l’occasion d’aller admirer le lever de soleil sans risquer une amende et surtout sans galérer pour trouver une parcelle de pelouse pour vous installer pour la nuit.

Au lever de soleil, on démonte tout et on va profiter de la jolie lumière matinale pour faire quelques photos du lac! Un endroit vraiment magique et tellement nature.

Après un petit dej’ au bord du lac, on reprend la route et on tente la descente via le chemin difficile. Ca nous a paru beaucoup moins intense et bien plus rapide que la montée.

JOUR 9  – Cortina d’Ampezzo

Après notre descente du Lago di Sorapis, nous étions vraiment épuisés! On a décidé de faire une journée plus relax et de simplement aller se balader dans la petite ville de Cortina d’Ampezzo et de faire une halte dans un resto qui proposait de bonnes pizzas!

Ensuite, pour reprendre des forces, on a loué un petit appart/chalet : Villa Ronco (188€ pour 4 personnes). L’endroit était bien situé et c’était parfaitement ce que nous avions besoin!

JOUR 10  – Tre Cime di Lavaredo 

Après une bonne nuit, on part en direction de la randonnée des Tre Cime di Lavaredo. Elle est très facile et accessible à tous (en tout cas en été). Nous avons mis 4h aller/retour mais tout dépend les chemins que vous empruntez.

Il y a un péage pour accéder à cet endroit et c’est 30€ par voiture. Il est possible de démarrer la balade plus bas pour éviter ce péage. Il faut compter 1h30 et un bon dénivelé !

Les vues étaient vraiment canons, j’ai adoré!
Un orage menaçait la zone donc on a décidé de pas trop trainer pour éviter de se retrouver à nouveau au milieu des éclairs.

Dernière nuit en camping avant de retrouver mon confort quotidien. Nous avons dormi au camping Residence Chalet Corones (environ 17€ par personne en tente). C’était clairement pas un endroit glamour mais c’était suffisant.

JOUR 11  – Lago di Braie

On a voulu garder le meilleur pour la fin! Et le plus touristique du coup… Le Lago di Braie est clairement victime de son succès. On a donc décidé de se lever vraiment très tôt et nous sommes arrivés sur place à 5h30. Pas mal de photographes étaient déjà sur place!

L’endroit était vraiment canon et je comprends pourquoi tout le monde en parle.
J’étais contente d’être arrivée tôt car la lumière était magique et l’endroit était très paisible. Mais je pense qu’en journée ça doit être très chouette de venir profiter de l’endroit et d’une petite balade en barque (à partir de 9h).

Après quelques clichés, il était temps de dire au revoir à tous ces beaux paysages montagneux et de reprendre la route vers la Belgique.

Mon premier roadtrip, mon premier vrai voyage en pleine montagne, mes premières nuits en tente et en pleine nature. J’en garde un merveilleux souvenir. Face à tous ces décors incroyables, on se rend compte à quel point le confort est secondaire. J’ai profité de chaque instant et j’ai appris à voyager d’une toute autre manière.

J’espère vous avoir donné envie de vivre cette expérience de la même façon et j’espère surtout que vous y prendrez goût 🙂

A bientôt pour un prochain article sur notre fabuleux voyage en Indonésie!

Bises,

Judie ♡

Que prendre avec vous pour un roadtrip en montagne ?

Voici ma petite liste pré-départ :

> Une tente : Si vous partez en couple, je conseille celle de 3 places pour garder de l’espace pour vos sacs à dos. Dehors il fait très humide la nuit donc c’est impensable de ne pas les mettre à l’abris.

> Un sac à dos, 60L était suffisant pour ma part.

> Un petit sac à dos pour les petites randonnées.

> Un matelas gonflable, pas trop mauvais de préférence si vous voulez passer de bonnes nuits 😉

> Un coussin gonflable, c’est pas génial mais ca fait le job!

> Un bon sac de couchage. Le mien était pas assez chaud, j’ai eu des nuits très froides en altitude. Je conseille un sac de couchage allant jusque 0°, le mien se limitait à 10°.

> Une bonne veste de pluie

> Une lampe frontale et une lampe de camping

> Une gourde

> Une trousse de secours (très important, même pour les minis randonnées!)

> De la vaisselle de camping, un savon bio et un réchaud (n’oubliez pas le gaz).

> Lunettes et crèmes solaires, on cuit la haut!

> Niveau vestimentaire : Prévoyez de tout! Des pulls bien chauds, des grosses chaussettes, une écharpe, un training pour les soirées fraîches et humides. Pour la journée, j’étais principalement en short et petit top mais j’avais toujours un petit pull, ma veste de pluie et un pantalon dans mon sac à dos. Le temps change vite!

> Des boots de randonnées et une paire de basket.

> Des tongs et un essui pour les salles de bain des campings.

> Un chargeur solaire, il va vous sauver la vie en pleine montagne.

> Des lingettes rafraichissantes et une mini trousse de toilette. Je parle principalement pour vous les filles, même en montagne ca fait du bien de se sentir propre!

> Un petit sac poubelle, pour vos déchets en montagne. Pas question de les laisser sur place!

> J’avais toujours des fruits, des biscuits et de l’eau en suffisance lorsqu’on partait en longue randonnée ou quand on dormait en altitude.

Je pense avoir fait le tour. Soyez organisés et tentez de voyager le plus léger possible. Votre dos vous dira merci et vos cuisses aussi! 😉