MEXIQUE

Vous aimez voyager ? Ca tombe bien, nous aussi ! ♡ Vous étiez d’ailleurs nombreux à nous demander des informations sur nos voyages, alors j’espère que ce premier article vous inspirera pour vos prochains citytrips ou voyages au bout du monde.  Ce blog c’est aussi une manière d’un peu vous parler de nous et de vous montrer qui est derrière Judie.

Vous allez surement vous demander pourquoi je vous en parle ici et quel est le lien avec notre eshop? Nos voyages nous inspirent énormément et le Mexique est à la base de ce super projet qu’est Judie !

Combien de temps?

Quatorze jours c’est peu pour visiter ce gigantesque pays! Il y a énormément de belles choses à voir et, à refaire, je pense que je le ferais en road trip de trois semaines / un mois pour en découvrir le maximum possible. Avec mon boulot (en plus de Judie, je travaille également pour la RTBF), nous ne pouvions pas partir très longtemps donc je me suis énormément renseignée pour savoir quelle région on allait privilégier. Nous avons opté pour le Yucatan et en moins de deux semaines c’est faisable d’en voir une bonne partie et de prendre le temps de profiter un peu.

Quand partir ?

Nous sommes partis du 15 au 28 avril, c’est une période idéale pour y aller. Nous avons eu du très beau temps durant la quasi totalité de notre séjour la-bas. Les températures étaient agréables et les prix déjà beaucoup plus abordables qu’en décembre/janvier/février. D’octobre à avril c’est le meilleur moment pour vous rendre au Mexique et éviter les grosses pluies.

Notre parcours :

On a divisé notre voyage en trois parties : d’abord trois nuits sur l’île d’Holbox, ensuite une escale de trois nuits sur la Riviera Maya à quelques minutes de Playa Del Carmen, et on a terminé par six nuits à Tulum. J’avais envie de garder le meilleur pour la fin. Tulum était sur ma wishlist depuis des années et c’était clairement la meilleure partie de notre voyage!

Etape 1 : L’île d’Holbox, la petite perle du Mexique

Comment s’y rendre?

Après avoir atteris à Cancun, ville que je voulais à tout prix éviter, nous avons pris un taxi jusqu’au petit port de Chiquila où un ferry nous attendait direction l’île d’Holbox. Arrivés sur l’île, les seuls moyens de transports disponibles sur sont les voiturettes de golf et les vélos, sympa non? Nous avions demandé à l’hôtel de venir nous chercher au petit port mais vous beaucoup de taxi-voiturette de golf sont présentes à votre arrivée donc pas de panique.

On a pas eu de chance, il drachait et il faisait terriblement froid et venteux dès notre sortie de l’avion. On avait un peu le cafard en arrivant à l’hôtel, je me demandais si j’avais vraiment choisis la meilleure saison pour visiter le Yucatan et j’avais évidemment pas du tout prévu de pull dans ma valise… Oupsss!  Mais fausse alerte, le lendemain matin c’était ciel bleu et température super agréable, on est simplement arrivés juste pendant une belle tempête tropicale.

Ou dormir?

Nous avons séjourné à l’hôtel HM Palapas del Mar, au bord de la mer turquoise avec une jolie plage de sable blanc et une piscine en hauteur avec une vue de diiingue sur l’océan. Je vous le recommande pour sa simplicité ! Le seul point négatif, c’était le buffet du midi et du soir. A savoir qu’on est assez difficiles niveau repas, on est super attentifs à notre alimentation et essayons de ne plus consommer de viande et de féculents. Prenez simplement le petit déjeuner et allez découvrir les petits restos typiques et sympas de la ville d’Holbox.

Combien de temps?

Trois nuits sur l’île c’est l’idéal pour bien prendre le temps de la découvrir. Elle n’est vraiment pas grande mais je vous conseille d’y passer un peu de temps pour vous relaxer parce que c’est un endroit vraiment merveilleux et paisible.

Que faire sur l’île?

Les balades matinales : Premier jour, réveil à l’aube à cause du décalage horaire. Du coup Jhon me tire du lit pour aller faire un petit footing à la recherche du lever du soleil. Et devinez quoi? On ne l’a jamais trouvé.. Comment rejoindre l’autre partie de l’île? On avait entendu parlé d’un banc de sable pour nous y emmener, mais bonne chance pour le trouver 😉 Mais ce n’est rien, les paysages sont splendides, on se retrouve seuls dans cette magnifique nature, on a pas hésité à recommencer le lendemain matin.

La découverte de la petite ville principale de l’île qui porte tout simplement le même nom que l’île elle-même : Holbox. C’est vraiment trop trop chouette de la visiter ! Après la super tempête  de la veille, les ruelles de la ville étaient quelque peu innondées et je vous assure que les traverser en vélo c’était juste une vraie galère 😀 Mais la ville était quand même trop canon! Les murs des bâtiments sont remplis de jolies fresques dessinées par les locaux, c’est super coloré et trooop beau à voir. (Ps : les photos ci-dessous n’ont pas toutes été prises le premier jour, on a du revenir le lendemain pour prendre des jolies photos car c’était compliqué de descendre de notre vélo).

La plage de Punta coco : Vous cherchez une plage paradisiaque? Celle-ci m’en a juste envoyé plein les yeux avec son beau petit ponton et son eau cristalline! Vous devez absolument la découvrir! Je vous conseille vivement d’y passer un bout de l’après-midi et d’observer le coucher du soleil depuis les hamacs dans l’eau ! On y accède facilement en vélo (pour autant qu’il n’y ai pas de tempête tropicale la veille, pour notre part c’était un peu casse gueule… 😀 ).
L’après-midi c’est super agréable de se poser sur la plage et d’aller se baigner. On en a profité pour faire pleins de jolies photos.
La plage est assez longue et sans réelle infrastructure, ce qui lui laisse tout son charme. Il y a un petit bar, un petit vendeur de noix de coco local et il est possible de louer un lit-transat pour à peine quelques pesos!

Admirer le plus beau coucher de soleil sur la plage de Punta Coco : C’était l’endroit idéal pour l’admirer! On s’est installés dans les hamacs dans l’eau et … j’ai juste pas de mots pour décrire les couleurs du ciel et la beauté du paysage ! Regardez les photos, c’est juste trop canon.

La plage Punta Mosquito : réputée pour y trouver des flamants roses une partie de l’année, mais en avril on avait apparement peu de chance d’en trouver…
Pour y arriver, il faut emprunter un banc de sable. Vous voyez ce fameux banc de sable qu’on ne parvenait pas à trouver pour observer le lever du soleil? Ben voila! On l’a enfiiiin trouvé. Par contre, on a un peu oublié de nous préciser que ce banc de sable faisait plusieurs kilomètres de long… Halleluja, nous n’avons pas eu besoin de rejoindre la plage (fort fort lointaine) pour trouver l’unique flamant rose de l’île à cette période de l’année. Il était sur notre chemin et j’avais rarement vu Jhon si excité devant un animal ! Le photographier de si prêt dans son univers naturel c’était, je l’avoue, assez incroyable!
En revenant, nous avons décidé de ne plus emprunter le banc de sable mais de rejoindre la rive. On avait déjà bien rôti au soleil.. c’était largement suffisant comme escapade 😉 Nous sommes tombés sur une longue plage très mince mais juste canon! Il y avait personne. A croire qu’on était les seuls à vouloir abandonner ce banc de sable de la mort.

Où manger?

Il y a plusieurs petits restos qui avaient l’air sympa et nous avons testé le LUUMA un soir. C’est un endroit à ne pas manquer si vous cherchez un chouette resto tendance et cosy. Ils servent de super bon tapas. On en a d’ailleurs, comme d’habitude, sélectionnés beaucoup trop mais difficile de faire un choix.
Comme nous avions pris l’option all in à l’hôtel, nous avons malheureusement pas testé d’autres restos et on le regrette un peu…

Budget :

L’île n’est pas encore trop chère et les trajets non plus. Nous n’avons pas fait d’excursions, nous avons visité l’île par nous même en nous éloignant des sentiers battus.
Seul petit conseil, si vous pouvez rejoindre le port de Chiquila autrement qu’en taxi, ce sera nettement moins cher! Notre vol arrivait malheureusement trop tard pour prendre le dernier bus… la seule option c’était le taxi.

Holbox, c’était de loin l’une de nos plus belle découverte en therme de voyage. Cette île réunit tout ce que nous cherchions : l’authenticité, la simplicité, la solitude et la beauté des paysages. Il est difficile de ne pas apprécier d’y passer quelques jours.

Etape 2 : Escale sur la Riviera Maya

Où loger?

Entre Holbox et Tulum, nous avons décidé de nous arrêter quelques jours sur la Riviera Maya, à quelques minutes de Playa del Carmen, dans un hôtel de fou, le Fairmont Mayakoba. J’étais tombée sur une bonne promo via Booking! Oui, pour info, nous réservons tout séparément et ne passons jamais par une agence de voyage. On commence par réserver notre vol via un site qui compare les prix des différentes compagnies puis on réserve chaque hôtels sur Booking. D’ailleurs, vous pouvez profiter de 15euro de réduction sur votre reservation en utilisant ce lien: https://www.booking.com/s/21_8/bauwen85

Le Fairmont Mayakoba est vraiment bien situé si on souhaite éviter la zone touristique de Playa Del Carmen. C’est hyper calme et on peut rejoindre la ville très facilement en taxi.

Comment s’y rendre?

Nous avons de nouveau pris un taxi pour aller du port de Chiquila vers Playa del Carmen mais c’est également faisable en bus ou en louant tout simplement une voiture, ce qui se fait beaucoup la bas pour bouger davantage et pour que ce soit plus pratique et moins couteux.

Combien de temps?

Nous n’aimons pas l’afflux touristique, du coup nous avons pas réellement profiter de Playa Del Carmen. Personnellement, je vous conseille donc d’y aller uniquement deux ou trois nuits, pas plus pour juste en faire rapidement le tour.

Que faire sur place?

Sur la Riviera Maya il n’y a rien en particulier à faire, mais tout se passe du côté de Playa Del Carmen.

Visite de l’île de Cozumel en une journée : Elle se trouve juste en face de Playa Del Carmen et est très facilement accessible en Ferry depuis le port.
Arrivés sur cette île, on nous avait conseillé de louer un scooter pour la journée. Ce qu’on s’est empressé de faire. Autant vous dire qu’au port, ça grouille de touristes dans tout les sens… on a un peu pris peur 😀
Facile de s’y retrouver, il y a une seule route! C’était trooop agréable de longer la mer en scooter. On s’est arrêté sur la Playa Palancar, super sympa pour boire un verre! Pour moi c’était une des plus belles plages de l’île. On a surtout pas eu de chance en fait… la fameuse tempête tropicale lors de notre premier jour au Mexique avait ramené une tonne d’algues sur la majorité des plages de l’île 🙁 Trop dommage! Mais la Playa Palancar a été épargnée.
Je déconseille de passer plusieurs jours sur Cozumel, l’île n’est vraiment pas grande et une escapade d’une journée est largement suffisant pour en faire le tour complet.

Se balader sur la fameuse 5ème avenue! C’est un endroit très très touristique mais vraiment à ne pas manquer. Remplis de magasins, restaurants et bars avec une ambiance de dingue! Ca vaut la peine d’y aller. Nous y avions été en revenant de notre trip sur l’île de Cozumel.

Il y a plein d’autres choses à faire depuis Playa Del Carmen, nous avions pas prévu d’y rester, ce sont donc les seuls activités que nous avons faites sur place.


Où manger?

Malheureusement je ne vais pas pouvoir vous aider à trouver votre bonheur. Nous avions pris de nouveau un all in à l’hôtel que nous n’avons absolument pas regretté car c’était juste le pied ! Mais vous trouverez beaucoup de petits restaurants dans la ville si vous préférez ne pas prendre de all in.

Budget :

Il y en a pour tous les budgets. Playa Del Carmen est très populaire et propose énormément d’hôtels en tout genre et de même pour les restaurants. L’hôtel que nous avions choisis sur la Riviera Maya n’est pas donné mais je vous le conseille vraiment car c’est un endroit merveilleux 🙂

Tulum, on se revoit quand ?

Il est temps de rejoindre la meilleure partie de notre voyage, direction TULUM ! J’en rêvais et j’ai vraiment pas été déçue. Nous y avons passés une semaine et c’est vraiment pas de trop! J’ai déjà hâte de pouvoir y retourner. Les photos vont vous expliquer mieux que moi à quel point cet endroit vaut la peine d’être découvert. C’est devenu un peu le repère des stars et je comprends pourquoi!

Où dormir?

Nous avons choisis un hôtel dans la ville car ceux près de la plage sont hors de prix, victimes de leur succès. Nous avons séjourné à l’hôtel Una Vida. C’était un vrai petit oasis, reculé des bruits de la petite ville de Tulum. Un endroit débordant de charme. On a adoré la décoration et l’ambiance de l’hôtel. Si nous retournons un jour à Tulum, c’est sans aucun doute que nous retournerons à Una Vida. Il y a des vélos disponibles gratuitement à l’hôtel pour aller se balader en ville et pour rejoindre les plages qui sont à environ 30 minutes. 

Que faire sur place ?

Tulum est principalement réputé pour ses superbes plages. Avant de vous rendre à Tulum, je vous conseille de faire une petite liste des différents hôtels de la côte. Beaucoup sont vraiment particulier et souvent accessibles pour manger le midi ou le soir, boire un verre ou simplement louer un transat.
Le premier endroit à ne pas manquer à Tulum c’est l’hôtel Azulik. Je pense que c’est de loin l’hôtel le plus incroyable qu’on ai pu découvrir et je vous conseille vraiment d’aller voir davantage de photos sur Internet. Vous y découvrirez son architecture complètement atypique et décalée. On y a pas dormi car c’est vraiment beaucoup trop cher mais nous avons voulu tenter l’expérience et nous avons été manger dans leur restaurant KIN TOH. Cet endroit offre une vue de dingue sur la jungle! Tout se passe en hauteur, suspendu à quelques mètres du sol.
Il y a deux autres hôtels qui faisaient parties de ma liste et que je me tardais de découvrir : Coco Tulum et Nomad.
Coco Tulum c’est très sympa pour déguster un smoothie avec une superbe vue sur la mer depuis les balançoires au bar/restaurant. Le décor est très joli, blanc et épuré. Il est aussi possible de lézarder sur un transat sur la plage de cet hôtel.
Nomad, c’est de loin le plus chouette endroit pour luncher. On entre dans un univers très particulier, c’est bohème chic et on y mange terriblement bien ! Nous avions demandé au personnel de notre hôtel de les appeler pour nous réserver une table pour midi. Nous avons sélectionné une série de tapas aussi bons les uns que les autres. Nous sommes restés quelques heures pour profiter du soleil après. Sa place sur un transat à un prix.. mais il est possible de profiter du soleil sur les hamacs !

Dans ma liste j’avais encore quelques hôtels que je voulais trop visiter : La Valise, Papaya Playa Project, Habitas (je vous en parle plus bas), Be Tulum,…

Après les jolies plages, Tulum c’est aussi des jolies ruines Maya. Je vous conseille vivement d’y aller à l’ouverture car c’est très touristique et vaut mieux y aller avant qu’il fasse trop chaud, surtout si vous décidez de vous y rendre en vélo, comme nous. Il y a une belle vue du haut de la falaise, ça vaut la peine d’y aller. On n’est pas resté très longtemps car il a vite fait très étouffant.

Matcha Mamaaa ! Ne ratez pas ce petit bar, c’est juste trop charmant. Un petit cabanon en bordure de la longue route qui longe les plages. On y retrouve des délicieux acaï bowls, smoothies, glaces et tout ce qu’on adore ! C’est ce genre d’endroit un peu original et local qu’on tente de découvrir. Je me renseigne beaucoup sur Internet et Instagram avant de partir pour être certaine de ne rien manquer. C’est aussi très agréable de se balader en soirée sur cette longue route. Il y a plusieurs bars et restaurants, des magasins de vêtements, un peu cher mais de qualité et vraiment canon! J’aimerais tellement vous proposer ce genre de produits sur l’eshop, c’était complètement le style que j’aimerais donner à notre boutique. Malheureusement ce n’est pas facile de trouver exactement ce style la en Europe. Promis j’essaie de vous dénicher des petites pépites pour cet été !
Renseignez-vous bien pour les restaurants car c’est un peu plus cher qu’en ville, nous y avons d’ailleurs mangé qu’une seule fois en soirée.

Impossible de venir à Tulum et de ne pas découvrir ses petits trésors cachés : les cénotes. Le Mexique regorge de belles choses à voir ! Les cénotes, ces merveilleuses caves naturelles remplies d’eau sont toutes différentes des unes des autres. Il en existe des milliers un peu partout au Mexique et nous avons choisis d’en voir quelques unes du coté de Tulum. Elles sont incroyables et tellement impressionnantes. Nous en avons visités trois en tout et deux on particulièrement retenu mon attention. La première c’est la cénote Calavera avec son échelle en bois pour descendre dans les profondeurs de la grotte. Elle est un peu touristique mais c’est pas la pire! La deuxième, on l’appelle « Virgin Cenote », elle a tout simplement pas de nom car elle est pas connue du public. Le manager de l’hôtel nous a emmené visiter ce petit joyaux perdu au milieu de la jungle, c’était oufff ! On était seuls, c’est clairement la plus paisible et la plus chouette à visiter. Attention aux moustiques, prévoyez du produit!
Avant d’aller à Tulum, jeter un oeil aux différentes cénotes sur Internet pour faire un choix car difficile de toutes les faire malheureusement.
C’est clairement une excursion à ne pas manquer et la faire avec Facundo, le manager de Una Vida, c’est vraiment l’idéal pour éviter l’afflux touristique.

La plus belle journée de notre séjour au Mexique c’était notre escapade à Bacalar, au bord de la lagune aux sept nuances de bleu. Les photos piquent aux yeux tellement c’est beau! L’eau limpide et pure, non salée, un bonheur!
Nous avons passé la journée sur le ponton du petit hôtel Villa Wayak. On a été super bien reçu et nous étions quasi seuls. C’est très calme et relaxant.

Pour y accéder, nous avons loué une Jeep, c’est l’hôtel qui c’était chargé de la location, c’était pas donné… Mais l’endroit n’est pas facile d’accès donc un 4×4 n’est pas une mauvaise idée 😉 Il faut environ 2h30 de route pour se rendre à Bacalar depuis Tulum. En partant tôt le matin, ça permet de profiter pleinement d’une journée complète sur place. Il y a d’autres endroits très agréables autour de la lagune mais nous étions tellement bien là qu’on a décidé de ne pas bouger.

Pour notre dernière nuit au Mexique, Jhon a complètement craqué! Il m’a offert pour mon anniversaire une nuit à l’hôtel Habitas Tulum. Il était sur ma wishlist des hôtels à visiter sur la plage.  Ce sont des chambres sous tente vraiment splendides! On est arrivés dans cette ambiance très particulière avec un petit rituel lors de notre arrivée. Tout est prévu pour nous plonger dans une ambiance spirituelle et ressourçante. La chambre que l’on avait offrait une vue infinie sur la mer et nous avons même eu droit à un magnifique orage le soir et un incroyable lever de soleil.
L’hôtel dans son ensemble est très agréable à vivre, les matériaux sont naturels et la décoration est vraiment canon. Il y a une trop belle petite plage privée avec une jolie piscine vue sur mer. Nous avons testé le lunch dans un cadre très oriental. J’ai adoré!
Ps : La Pina sans Colada était à tomber 😉

C’est déjà la fin de notre séjour au Mexique et c’est terriblement déprimant de quitter ce dernier endroit! Pour rejoindre l’aéroport de Tulum, nous avons pris un bus depuis le centre de la petite ville qui va directement jusque là. Il est vraiment pas cher et quasi aussi rapide qu’un taxi, environ 2h30 de route.

On a vraiment été très inspirés par ce pays. Nous avions souvent l’occasion de nous poser pour doucement mettre sur pied notre eshop et le style que nous voulions lui donner. Je suis très girly, mes amies vous le diront, mais je suis surtout très attirée par les looks plus bohèmes que je retrouvais justement à Tulum.

J’espère vous avoir donné envie de visiter cette merveilleuse région du Yucatan pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance d’y aller.
N’hésitez pas à prendre contact avec moi via notre adresse e-mail « hello@judie.be » si vous avez des questions plus précises sur notre voyage. Vous pouvez également retrouver toutes nos aventures sur nos comptes Instagram « jhonb » et « judie.blog ».

A tout bientôt pour un nouvel article sur le blog!

Bises,

Judie ♡

Leave a Reply